Et le vernissage ou vous êtes tous invités ...

Publié le par Catherine Carmichael

 

 

Invitation vernissage Catherine applati

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Magnifique Catherine, j'en étais restée aux toutes premières créations et là le résultat est stupéfiant !!!!<br /> <br /> <br /> Bravo<br />
Répondre
P
<br /> magnifiques sculptures<br /> <br /> <br /> BRAVO:)))<br /> <br /> <br /> Dans le cadre de mon projet poétique<br /> <br /> <br /> des blogs-musée aléatoires mais pertinents<br /> <br /> <br /> pour mon oeuvre littéraire<br /> <br /> <br /> aléatoire mais pertinente<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> permettez-moi de vous offrir<br /> <br /> <br /> une de mes chansons<br /> <br /> <br /> écrite sur le thème<br /> <br /> <br /> de la femme-sculpteure<br /> <br /> <br /> SON UNIQUE POITRINE<br /> <br /> <br /> les mâles sont pris<br /> avec un drôle<br /> de programme dans l’âme<br /> <br /> <br /> toutes les femmes les chavirent<br /> rien qu’avec leu poitrines-navire<br /> <br /> <br /> les femmes sont prises<br /> avec un drôle<br /> de programme dans l’âme<br /> <br /> <br /> elles ne se donnent qu’à l’homme<br /> dont la beauté du coeur<br /> les illumine et les étonne<br /> <br /> <br /> COUPLET 1<br /> <br /> <br /> j’avais 20 ans<br /> j’étais marié<br /> une femme sculpteur<br /> dont les seins m’avaient ensorcelé<br /> <br /> <br /> m’a dit viens-t-en<br /> j’ai besoin d’toé<br /> tu es cet homme<br /> avec qui j’ai tant besoin d’créer<br /> <br /> <br /> jamais<br /> j’aurais du<br /> refuser<br /> <br /> <br /> COUPLET 2<br /> <br /> <br /> j’avais 44 ans<br /> deuxième fois marié<br /> la femme sculpteur<br /> dont les seins m’avaient jadis<br /> ensorcelés<br /> <br /> <br /> en France à la Rochette<br /> sur un chemin de gravelle<br /> <br /> <br /> tiens-toé ben<br /> c’t’une histoire vraie<br /> <br /> <br /> c’est quasiment pas croyable<br /> ma deuxième femme pis moé<br /> par hasard on l’a croisée<br /> <br /> <br /> passé proche<br /> de lui crier<br /> j’me suis encore trompé<br /> <br /> <br /> REFRAIN FINAL<br /> <br /> <br /> les mâles sont pris<br /> avec une drôle<br /> de souffrance dans l’âme<br /> <br /> <br /> quand leur passé chavire<br /> du fond de leur poitrine désir<br /> <br /> <br /> y a que les seins<br /> d’la femme qu’ils aiment encore<br /> qui déprogramment leur âme<br /> <br /> <br /> comme la femme sculpteur<br /> me fait encore frémir le coeur<br /> <br /> <br /> oh<br /> certaines nuits<br /> certaines heures<br /> <br /> <br /> rien qu’à l’image<br /> d’un exotique voyage<br /> <br /> <br /> de mes lèvres orages<br /> sur son unique poitrine<br /> <br /> <br /> Pierrot<br /> vagabond céleste<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> www.enracontantpierrot.blogspot.com<br /> <br /> <br /> www.reveursequitables.com<br /> <br /> <br /> google, video vagabond céleste conteur simon gauthier<br />
Répondre